Route du Soleil : Parfum du déjà entendu

  • samedi, 08 janvier 2022 07:39
  • Christophe Bélier
  • Photos Net Archives

En février 2002, en plein trouble postélectoral, le président Didier Ratsiraka inaugurait à Mananjary un pont sur « la route de la Concorde ».

Deux décennies plus tard, la même route serait en passe de devenir « route du Soleil » ou « Lalan’ny Masoandro ».
Le président Andry Rajoelina, le mentoré du feu amiral Ratsiraka, a annoncé, dans son discours à la nation le soir du 31 décembre, la construction de « la route du Soleil » cette année.

Elle partira de Mananjary à Maroantsetra, sur le même tracé que la « route de la Concorde » dont le véritable chantier n’a jamais démarré.

Du sud au nord, la future « route du Soleil » sera faite de la jonction entre les axes déjà existants à savoir la RN11 (Nosy Varika-Mahanoro, origine de la famille Ratsiraka), la RN11A (Mahanoro-Antsampanana), la partie de la RN2 (Antsampanana-Toamasina) et la RN5 (Toamasina-Maroantsetra).

Ce sera un total d’environ 760 km.

La réalisation de ce colossal projet routier résoudra beaucoup de problèmes.

En attendant, la voie fluviale, matérialisée par la partie du Canal des Pangalanes, allant du fluvial de Toamasina à Farafangana fera l’affaire pour les contrées isolées sur le littoral Est.

Expert en promesses du grand soir, l’ancien locataire d’Iavoloha était un bon maître pour l’actuel titulaire du trône.

L’avènement de la « route du Soleil » interviendra à la suite des tragédies d’avant Noël à Soanierana Ivongo dont la cause lointaine était attribuable à la dégradation ou l’impraticabilité de la RN5.

Une coïncidence peut-être.

A espérer tout de même que la mise en œuvre de la « Lalan’ny Masoandro » sur la mort-née « route de la Concorde » ne soit pas un brandon de discorde à l’image de « Tanamasoandro », qui tarde à voir le jour depuis son annonce en 2018, ou de ce fameux projet de transport par câble à Antananarivo.

Christophe Bélier

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.