Mise au point à l’approche des communales.

  • jeudi, 09 juillet 2015 11:12
  • Photo: Njaka

La population souffre de problèmes d’infrastructures. Les habitants des bas quartiers sont les plus à plaindre. A Isotry, les gens ont du mal à accéder à leur maison étant donné l’état piteux des ruelles. Aucune réhabilitation n’a été faite pendant des années, bien que des plaintes aient été portées plusieurs fois au fokontany et à la commune. « Les canaux d’évacuation sont bouchés. Nous vivons dans l’insalubrité qui nous expose à diverses risques de maladies épidémiques. Les enfants sont les plus vulnérables. La situation est surtout alarmante pendant la saison de pluie. Nous espérons en effet que les candidats à la mairie prennent conscience de la situation et en apporte la solution » déplore les habitant dudit quartier.

Effectivement, la population attend des candidats, des projets de développement concrets et efficaces permettant d’apporter un vrai développement. Des projets qu’ils vont présenter pendant la campagne seulement. La préfecture de la police a d’ailleurs convoqué les candidats, hier, pour leur rappeler les règlements et lois régissant la campagne électorale et l’élection.

Seuls trois candidats ont pu assister à la réunion dont Lalatiana Rakotondrazafy, Hery Rafalimanana et Harilala Ramanantsoa. La campagne avant l’heur a été dénoncée et la préfecture a profité de l’occasion pour faire rappel à l’ordre. Par ailleurs, ces candidats se disent être prêts pour procéder à la campagne. Certains ont même déjà effectué des descentes sur terrain pour mieux connaître la population, leur quotidien ainsi que leurs attentes et besoins.

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.