Mouvements syndicaux : Le torchon risque de brûler

  • mercredi, 08 juillet 2015 16:48

Demain, le tribunal d’Anosy promet une chaude ambiance. En guise de solidarité avec les syndicalistes, de la compagnie Air Madagascar, tous les membres de l’Alliance des Fédérations et des Organisations Syndicales à Madagascar ( Afos) se rendront demain à Anosy pour soutenir Rado Rabarilala, porte-parole du syndicat du personnel de l’Air Madagascar pendant l’audience d’arbitrage prévue ce jour par le tribunal.

A l’occasion d’une rencontre avec la presse ce mardi à l’espace Mon Gouter, Doudou, le porte-parole de l’Afos a fait savoir que l’alliance va ester en justice l’Etat qui, selon eux, a bafoué le droit syndical des travailleurs Malagasy suivant la déclaration universelle des droits de l’homme ainsi que les conventions internationales déjà ratifiées par l’Etat malagasy.

Ne pas aller par le dos de la cuillère, l’Afos a également déploré la tergiversation du pouvoir central avant de prendre la décision qui s’impose pour résoudre le problème de l’Air Madagascar et exige l’arrêt immédiat de toutes genres de poursuites judiciaires contre les délégués et syndicalistes.

Dans son communiqué, l’Afos sollicite une solution rapide et pérenne aux toutes sortes de différend entre le patronat et les travailleurs. Ces syndicalistes menacent même de faire monter la pression si le pouvoir en place ne juge pas important de soigner rapidement les maux qui gangrènent tous les systèmes administratifs du milieu de l’emploi à Madagascar.

Commentaire (1)
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.