Réunion avec le CSM: Lutte contre la corruption et amélioration des conditions carcérales

  • jeudi, 07 novembre 2019 22:54
  • Photos fournies

Le président de la République Andry Rajoelina a présidé ce 07 novembre la réunion des membres du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) au Palais d'Ambohitsorohitra. Une occasion pour lui de rappeler les attentes de la population vis-à-vis de la Justice. « La lutte contre la corruption et l'amélioration des conditions carcérales. C'est dans ces domaines précis que le changement doit être opéré », a soutenu le Chef de l'Etat. En effet, face aux nombreuses doléances reçues concernant les imperfections et dysfonctionnements constatés, Andry Rajoelina propose une véritable réforme de la Justice.

« Un changement est nécessaire et doit être appliqué, notamment au niveau de la mentalité et dans la façon de travailler », a-t-il martelé. Comme ce fut le cas au niveau de la Police de l'Air et des Frontières, le Chef de l'Etat envisage d'effectuer aussi une descente au niveau du tribunal afin de constater de visu la réalité de l'univers judiciaire, mais aussi pour avoir une confirmation à propos des doléances reçues. Andry Rajoelina a profité de cette rencontre pour interpeller les membres du CSM par rapport à la situation actuelle. « Il faut instaurer une Justice équitable et impartiale afin de regagner la confiance de la population ».

Il exige aussi le renforcement de la lutte contre la corruption. Le Chef de l'Etat a aussi touché mot du problème de la surpopulation carcérale. Il faut accélérer les audiences foraines afin de désengorger les prisons. L'on compterait 4000 dossiers en attente de traitement chaque année. « C'est inconcevable de savoir que les condamnés représentent seulement 1/4 de la population carcérale », estime le président Andry Rajoelina.

Il s'agit de la deuxième rencontre avec les membres du CSM depuis l'accession au pouvoir du Chef de l'Etat.

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.