Quand la gestion de l'Etat devient une gestion d'épicier

  • lundi, 10 décembre 2018 09:48
  • Tigre
  • Photos Archives net

Lors du débat en direct à la télévision nationale, entre les deux candidats Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana qui vont s'affronter au 2è tour, l'ancien Président Marc Ravalomanana a rappelé à l'ancien maire Andry Rajoelina, qu'il avait octroyé 1 milliard d'ariary (5 milliard fmg) pour la reconstruction de l'Hôtel de ville d'Antananarivo, le candidat Rajoelina a refusé catégoriquement d'avoir reçu une telle somme, et se justifiait qu'il a seulement rencontré une fois l'ancien président de la République lors d'une visite de courtoisie.

Le vieux loup Ravalomanana a enfoncé le clou, qu'il a bien donné cette somme en présence de Norbert Lala Ratsirahonana.
Dans sa rage, Andry Rajoelina a renié d'avoir été avec le "défunt (Tompokolahy)" Ratsirahonana, mais il s'est précipité de rectifier monsieur Norbet Lala Ratsirahonana.

En cherchant, pas loin dans les archives, le discours de Rajoelina, les différentes revues de presse, c'est bien marqué que la Mairie d'Antananarivo a belle et bien reçu l'aide de l'Etat pour construire l'Hôtel de ville.

Mais la question est, même 1 ariary sorti de la caisse de l'Etat n'a t-il pas une procédure et surtout une pièce justificative? Alors pour une telle somme de 1 milliard ariary, c'est devenu ta parole contre la mienne?

La gestion de l'Etat est-elle une gestion d'épicier du coin de la rue?

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.