Ntsay Christian rempile

  • mardi, 23 juillet 2019 11:55
  • Anonymous
  • Photo Archives

Un jour après sa démission voilà que le Président de la République reconduit le Premier Ministre dans ses fonctions, ainsi Ntsay Christian remplace Christian Ntsay. Comme dit l’adage jamais 2 sans 3 !

Pour le Chef de l’Etat, lui et le Premier Ministre ont « la même vision et partagent les objectifs de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar ». Cette reconduite semble être conforme à l’article 54 de la Constitution de la 4ème République à l’alinéa 1: le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l'Assemblée nationale.

Comme l’IRD est le parti majoritaire pour ne pas dire ultra-majoritaire, il n’est pas étonnant que l’un des vice-présidents de l’Assemblée nationale déclara à propos du reconduit : « Il remplit tous les critères nécessaires pour se trouver à la tête du gouvernement et sa reconduction permettra de poursuivre les efforts de l’Etat en matière de développement ».

Tout le monde se souvient de la tête des députés MAPAR devenus IRD, « obligés » d’accepter la nomination de Ntsay, le 4 juin 2018, en tant que Chef du gouvernement en lieu et place d’Olivier Mahafaly Solonandrasana, « obligé » de démissionner quelques jours plutôt . Et ce, à la suite des évènements d’avril 2018.

Des indiscrétions ont circulé que Ntsay Christian avait le soutien d’Andry Rajoelina qui préparait son retour aux commandes lors des dernières élections présidentielles, alors la mission du gouvernement Ntsay était de mener à bien ce scrutin.

Avec les résultats, on peut dire que le natif d’Antsiranana a bien réussi sa mission, la 1ère, rien d’étonnant pour sa reconduction au mois de janvier dernier, car se profile les élections législatives. 2nd succès pour Ntsay Christian car le vote s’est déroulé dans le calme et les observateurs, surtout extérieurs, ont tendance à dire que Madagascar est un « Etat de droit » !!?

Très discret, le Premier Ministre durant les 12 mois et 3 semaines à la tête du gouvernement, a mené une campagne contre l’insécurité dont le bilan est assez mitigé, sans oublier les évènements dans le nord-est de l’île, par exemple Maroantsetra, qu’il a pu momentanément maîtrisé.

Le retour des plaques rouges porte également sa signature, avec le martelage de la neutralité de l'administration, malgré son chef qui avait sillonné le pays durant la campagne électorale législative, soit-disant visite sur terrain, mais clairement pour épauler les candidats IRD.

Tout le monde reconnaît la réserve et prudence de ce technocrate de 59 ans dans l’exercice de son métier ce qui fait une de ses qualités. Mais il a été certainement reconduit pour une ultime mission, celle d’organiser les Municipales d’octobre prochain, ayant réussi sur les 2 premières, pourquoi pas la dernière de cette passe de 3 en football, cela s’appelle un « hat trick ».

La reconduction de son allié de taille au ministère de l'intérieur, clé de voûte électorale, ne serait pas une surprise.

Face à une opposition faible, divisée et naïve, ces élections ne seront qu’une confirmation de la tendance actuelle : contrôle de l’IRD sur tout le territoire, à l’exception de quelques îlots de résistance, et encore.

La maxime du président Rajoelina est, qu’on ne change pas une équipe qui gagne, et pour le moment, la victoire est de son côté. Alors Ntsay a encore de beaux jours devant lui.

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.