PGE et continuité de l’Etat

  • mercredi, 20 mars 2019 11:31
  • Anonymous
  • Photo Archives

Après la réception très médiatisée des 16 500 tonnes de riz à écouler à bas prix (vary mora), le président de la République Andry Nirina Rajoelina a dévoilé une partie de ses projets concernant le grand port de l’est, plus particulièrement de son aménagement. Extension des voies d‘accès présentée comme une « Mini-autoroute », reliant le port autonome à la RN2, figure parmi ses projets.

Certains observateurs néanmoins font savoir quelques remarques et ce, malgré les talents des communicateurs de la présidence. D’abord cette histoire d‘autoroute ne figure nullement dans la Politique Générale de l’Etat (PGE) avec sa présentation des grandes lignes.

Il a été écrit : « j’ai promis à nos concitoyens de rattraper le retard de développement de ces 58 dernières années. Le document de Politique Générale de l’Etat que je vous confie, nous donne les directives et les trajectoires pour l’atteinte des objectifs de l’émergence afin de bâtir une nation forte, prospère et solidaire pour la fierté et le bien-être des Malagasy. Les Velirano traduisent les axes prioritaires et les résultats attendus par la population et devront être mis en application dans les meilleurs délais ».

Sur les 14 axes prioritaires, aucune mention de cette mini-autoroute/by pass dont les travaux vont débuter dans quelques semaines. Est-ce un rajout aux Velirano (axes prioritaires) ?

Une chose est sûre, son prédécesseur Hery Rajaonarimampianina, durant son voyage en Chine a signé quelques accords avec les dirigeants chinois (mars 2017) portant sur des infrastructures entre autres l’autoroute Antananarivo-Toamasina. Est-ce ce projet qui aurait inspiré le successeur ?

Rien de mal à cela tant que cela cadre avec les axes de la PGE ou répond au principe de la continuité de l’Etat, c’est-à-dire le principe selon lequel un Gouvernement est engagé par les actions de son prédécesseur, et que son budget soit bien inscrit dans la loi des finances et un appel d'offre et procédure d'octroi de la passation de marché sont bien transparents.

Si cela entre dans un cadre d'une collaboration Etat-Privé, que l'accord et la contre-partie soient clairs pour, justement respecter la bonne gouvernance claironnée dans le Velirano.

En y regardant de près, on constate que « pomper » les idées ou plus exactement les projets de ses devanciers pour se tresser la couronne de laurier est une tradition politique malagasy ! On est tout content d’en être l’inaugurateur. La liste est longue : l’avenue sur Anosibe date de Ratsiraka mais c’est Ravalomanana qui l’a inauguré avec le Chef de l’Etat français de l’époque Jacques Chirac. Des projets sous Ravalomanana ont été repris sous la Transition. Rajaonarimampianina a aussi « continué » des idées émises sous la Transition de Rajoelina .

ByPass, Velirano, PGE, la continuité de l’Etat existe mais fonctionne mal à Madagascar. Pas besoin de se cacher pour continuer ce que ses prédécesseurs ont fait, il suffit d'avoir une honnêteté de le dire, non pas tout accusé les anciens de n'avoir rien fait, et que ce n'est maintenant qu'on va rattraper les retards.

Nous sommes qu’au début de l’administration Rajoelina. Wait and see?!

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.