Cessons de délirer

  • mercredi, 06 février 2019 20:03
  • Anonymous
  • Photo Archives

Les éboulements d'Ampamarinana continuent et se ressemblent avec ses lots de victimes et ce depuis le milieu du mois de janvier, plus exactement le 19 du mois.

Le début des catastrophes correspondent avec la date de prestation de serment du nouveau Chef de l’Etat Andry Rajoelina. Cette coïncidence fortuite amène sa part de spéculations plus particulièrement dans les réseaux sociaux.

Les thèmes qui reviennent souvent tournent autour du «Velirano » du président élu ainsi que la déclaration du président de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) sur le fait que le jour du serment, il n’y aura ni « Bible ni culte ». Cela a fait jaser pas mal de monde surtout dans la capitale. D’autres n’ont pas digéré une autre affirmation qu’ « Antananarivo n’est pas Madagascar ».

Donc ces catastrophes bien naturelles sont vues comme une punition divine ! Sans oublier les inondations dans diverses régions (DIANA, Sud-ouest, SAVA) là où le président a reçu son maximum de votes l’ayant élu.

Beaucoup oublient que le changement climatique n’est pas une vue de l’esprit ni une histoire de superstitions et quelle qu’en soit la cause, elle existe. Presque tous les ans s’alternent sécheresse et pluie diluvienne et ce depuis presqu’une vingtaine d’années.

A la fin du 20ème et début 21ème siècles on a parlé du phénomène climatologique « El Nino » régissant le temps qu’il fait sous nos latitudes. Rien d’étonnant à ce que cette année 2019 débute par une augmentation des précipitations avec à la clé une Zone de Convergence Intertropicale (ZCIT) qui, formée par la convergence des masses d'air chaudes et humides anticycloniques, provenant des tropiques portées par les alizés.

Donc ces variations ont un effet important sur les précipitations pour plusieurs nations équatoriales et tropicales, produisant des périodes sèches et des saisons humides (moussons).

L’élection du n°13 n’a rien à voir là-dedans, nous sommes en train de subir les aléas du climat de notre zone. L’essentiel est de se prémunir contre ces catastrophes avec ou sans les salves de canon, une habitude depuis des décennies ou l’intention de tirer des feux d’artifice à partir du Rova.

Parlons de ce dernier sans dédommager ceux qui ont « commandité » son incendie en 1995, ce n’est pas la 1ère fois que ce Rova (enceinte) a été le théâtre d’une incendie dans les siècles passés. C’est pour cette raison que Ranavalona II a sorti un édit ordonnant aux gens de construire des habitats en dur (brique ou pierre) afin d’éviter des incendies à cause des constructions en bois.

Alors reconstruire ou réfectionner les palais à l’intérieur de l’enceinte royal n’est pas une sorte de malédiction en soi !!!

La soi-disant loi des séries est en réalité un pur produit de notre imagination et celle-ci est très féconde dans notre culture.

En effet la superstition occupe une grande place dans nos croyances en entretenant la confusion foi, croyance et superstition. Même si le Christianisme occupe de plus en plus de place dans notre vie au quotidien après 200 ans de pénétration dans le pays, les pratiques et autres habitudes traditionnelles n’ont pas été effacées.

Ce sont ces superstitions et croyances alimentant nos imaginations qui sont à l’origine de certains délires qu’alimentent parfois des soi-disant prophètes ou oracles.

Nous ferons mieux de redescendre sur terre au lieu de finir en dessous et ce en prenant les mesures préventives qu’il faut afin de limiter les dégâts.

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.