Rajoelina attendu par la Haute Cour de Justice

  • samedi, 15 décembre 2018 15:54
  • Anonymous

Si la convocation de Rajoelina Andry, candidat n° 13, devant le parquet de Paris s’est vue démentie par l’Ambassade de France à Madagascar. D’autres affaires de justice attendent le n°13 devant une autre juridiction, la Haute Cour de Justice (HCJ) de …Madagascar.

Différentes plaintes ont été déposées contre le DJ putschiste:

- 166 dossiers sur les bois de rose;
- 03 plaintes;
- 05 dossiers pour corruption;
- 02 pour détention de deniers publics;
- 03 pour enrichissement illicite.

Cela fait beaucoup, arrivées sur le bureau du procureur de la République et comme ces faits se sont déroulés durant sa fonction de Président de la Haute Autorité de la Transition (PHAT) et même si son arrivée au pouvoir a été illégale (coup d’Etat), le fait de se pavaner sous le titre de Chef de l’Etat, il doit répondre de ses actes devant la Haute Cour de Justice.

Donc le bordereau d’envoi n° 041-PQT/PAC/18/TANA pour le Procureur général auprès de la Cour Suprême pour « compétence par application des dispositions de la Constitution de la République de Madagascar » n’est pas une illusion d’optique, mais bel est bien on este en justice le n°13.

En d’autre terme ceux portant plainte, prennent l’initiative d’un procès devant la HCJ car le n°13, répétons le, était un chef d’institution.

Tout le monde sait qu’à Madagascar la ou les corruptions ont fait un bond retentissant depuis 2009 depuis la transition, et les actuels témoins sont les proches collaborateurs de Rajoelina à cette époque.

L’un d’entre eux n’a même pas hésité à déclarer publiquement qu’il ne mérite pas d’occuper la place de président de la République, et il est prêt à corroborer ces différentes plaintes.

En effet le n° 13 accuse son adversaire 25 de faire ce que lui-même a fait durant ses 4-5 années de présence au pouvoir !!

Cette affaire est devant l’Assemblée Nationale car il faut une commission de requête pour faire passer un ancien chef d’institution devant la HCJ. Cette commission de requête doit être constituée par les représentants des groupes parlementaires existants qui sont 11.

Le hic est que le groupe de députés de Rajoelina (MAPAR) ne va certainement pas se retourner contre leur boss, sans oublier que Jean Max Rakotomamonjy, l’homme au perchoir soutient Andry Rajoelina ! Donc il est difficile pour cette commission de prendre une décision pour le renvoi du n° 13 devant la HCJ.

En tout cas, toujours avec le principe de présomption d'innocence, si une demande de mises en accusation devant la Haute cour de justice a été déposée, c'est que les charges sont établies, à Rajoelina d'apporter des explications et défenses sur ces centaines de dossiers.

La HCJ peut attendre longtemps le n°13, car on n’est pas encore dans un véritable Etat de droit. Justice et politique s’interfèrent tradition…française oblige.

Par exemple où est l’affaire Fillon et l’emploi fictif de sa femme? Une fois qu’il a perdu la course ce fut silence radio et dans les médias.

A Madagascar sera-t-il la même chose? Ou bien on attend la défaite du n°13, mais comme ce n’est pas une poire blette ceci explique pourquoi le mot « défaite » lui est inconnu.

D'ailleurs il a tout intérêt de gagner car le dossier sulfureux de son ami devant le parquet financier de Paris pourrait lui retourner en boomerang, car utiliser des fonds de corruption, ou des fonds blanchis en bande organisée, si son bailleur serait condamné, peut lui être imputable.

Et cela a un nom: Complicité par profit.

Anonymous

Galerie d'images (Cliquer sur la photo)
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.