Editorial

    • mardi, 03 avril 2018 11:41
    • Photo Gasypatriote

    Une question de renflouement ?

    Air Madagascar a vu le jour en 1961 sous le nom de Madair, son nom définitif est apparu en 1962. Et comme Madagascar est le seul pays indépendant de la région à cette époque, la compagnie nationale Air Madagascar a été un leader et précurseur dans l'Océan Indien. A titre d’exemple, elle a lancé Air Mauritius pour la réalisation de son premier vol. Entre-temps Air Madagascar était reconnue comme le « réseau intérieur le plus dense du monde » car elle reliait toutes les localités isolées de la grande île : Maroantsetra, Mananara nord, Andapa, Maintirano, Ambatomainty, Morafenobe,…. En même temps, elle étendit une présence régionale et internationale dans l'Océan Indien : Maurice, Kenya et Afrique du Sud (interrompu en 1976 pour cause d’apartheid) et Seychelles. Elle a toujours amélioré sa flotte d’avion afin de répondre aux défis qu’elle s’est imposée, par exemple en 1969 elle acheta un Boeing 737-2B2 (Boïna) ainsi qu’un autre en 1972 baptisé le Sambirano, tous les 2 sortis d’usine de Seattle et payés au comptant SVP ! Pour les dessertes intérieures et régionales (Réunion, Maurice, Kenya, Tanzanie, Comores) et en 1979 elle acquiert un 747 Jumbo Jet combi pour les vols Madagascar-Europe.
    Lire la suite ...
    • lundi, 02 avril 2018 12:46
    • Photo ARTE

    Vers une confrontation planétaire ?

    Il est loin la chute du mur de Berlin, cela fait presque 30 ans, que le monde communiste s’écroule avec la disparition de l’Union des Républiques Soviétiques (URSS) et ses satellites du Pacte de Varsovie. Beaucoup en Occident se délecte sur la « fin de l’Histoire », comme si l’Ouest allait dominer le monde. Commence alors la politique de « libéralisation » et la déclaration que la seule panachée universelle est la Démocratie avec l’Etat de droit. L’Amérique et l’Union Européenne, à la fin du 20ème siècle, se réjouient de dominer la planète. L’Afrique se met à l’heure des Etats respectant la décision des urnes en disant adieu aux leaders progressistes pro-soviétiques. Certains pays ont même sombré dans les guerres civiles comme le Congo, Sierra Leone, Liberia et surtout le Rwanda car dans ces nations « démocratie égale débats, voire combats ». les crises post-électorales ont remplacé, dans la forme, les luttes ethniques.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 29 mars 2018 13:21
    • Sary nindramina

    Nanaitra ahy: Maro tsy araky ny heverina ireo Manamboninahitra Miaramila sy Polisy te hampandroso marina ny Firenena

    Nisy Manamboninahitra ambony iray, nanao Jery atrika nanome salut aho, sady nanambara, "Vonona izahay Président, maro aminay no mitovy hevitra aminao hanafoana ity kolikoly ity ary ho an'ny Fahaleovantenam-pirenena". Namaly salut azy moa aho ary noraisiko ny tanany.Niresaka maharitra izahay ahafantarako ny tena zava-misy iainan'izy ireo sy ny soso-kevitra hitandreo anatsarana ny asan'izy ireo. Mankasitraka an'ireo Manamboninahitra Miaramila, Zandary, Polisy ary vata Miaramila manana izany fahavononana izany. Omentsika ny Hasiny tokoa ny asatsika ao amin'ny Tafika, Zandarimaria, Polisy, Pompier, Mpiandry ny Fonja, Mpiandry ny ala. Ny azoko efa lazaina aloha, dia tsy ianareo intsony no iantoka ny akanjo sy ny fitaovana entinareo miasa, fantatro manko fa akana manodidina ny 200 000 ariary ny karamanareo amin'ny vidin'ankajo, izay fitaovana entinareo miasa ireny. Omentsika lanjany ny maha Manamboninahitra anareo, ka hanao encadrement ireo Service National rehetra, na ireo sivily tsy manana asa rehetra ianareo.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 28 mars 2018 08:42
    • Photo net

    Préparations des élections

    Le Ministère de l’Education Nationale organisera durant 3 jours (28 au 30 mars) une réunion où se rassembleront les responsables des 22 Directions Régionales de l’Education Nationale (DREN), avec les Chefs de Circonscription Scolaire (CISCO), ainsi que ceux des Zones d’Administration Pédagogique (ZAP) de tout Madagascar. Est-ce la suite de la réunion du Conseil National de l’Enseignement (CNE) ayant eu lieu du 21 au 23 mars, donc la prochaine, avec les responsables sur le terrain, a surtout pour but de mettre en place cette « amélioration de la qualité de l’éducation à Madagascar », une recommandation dudit CNE. Il n’y a rien de mal à cela, mais pourquoi de telles décisions se prennent-elles en fin de mandat de cette administration ? Sans oublier que le recrutement des enseignants FRAM (payés par les parents d’élèves) a mis du temps avant d’être réalisé, avec la promesse d’embaucher 40 000 enseignants FRAM jusqu’en 2018. Les fera-t-on, pour se réunir afin de commémorer la journée du souvenir des martyrs patriotiques qui se sont sacrifiés pour le Fisandratana…2030 !!!
    Lire la suite ...
    • mardi, 27 mars 2018 08:42
    • Photo Gasypatriote

    Plaqué or, plaqué bleu et plagiat

    Le placage, une technique particulièrement utilisée dans la décoration, ainsi Le plaqué or est un procédé de recouvrement d'une matière (métal ou plastique,…) par une fine couche d'or. Par analogie le « plaqué or » à faire croire qu’un objet plaqué ressemble à un objet fabriqué originellement à partir du métal incriminé. Actuellement beaucoup de boutiques font de la joaillerie, vendant surtout des plaqués or en provenance de Chine et accessoirement de l’Inde. Pour les Malagasy, surtout les sexagénaires et plus, le plaqué or (ankoso-bolamena) signifie superficialité, légèreté, voire supercherie. La vie socio-politique de notre pays, avec l’actuelle administration, ressemble beaucoup à du plaqué or. N’oublions pas qu’il y a 5 ans, l’actuel président a été élu par défaut, après que ladite communauté internationale a réussi par imposer sa politique du NI...NI (ni Ravalomanana ni Rajoelina) face à des politiciens cupides et une nation amorphe.
    Lire la suite ...
    • lundi, 26 mars 2018 09:48
    • Tahirin-tsary Jean Jacno Leja - Besalampy

    Fantatrao ve: Ahoana raha tsy misy mpitory na tsy misy mijoro vavolombelona ireo tratra mandika Lalàna?

    Hisaorana hatrany ireo namana Mpahay Lalàna mitondra fanazavana ho antsika. Resa-be foana tokoa tato ho ato ny mahakasika ny hoe "Zandary/Pôlisy tsy afaka mandray olona voasambotra fa TSY MISY fitoriana ("plainte"), hany ka mitarika fitsaram-bahoaka. Zandary/Pôlisy tonga dia manakana ary dia misambotra. Mpanara-dia indray no samborina fa nitazona basy kanefa ny niavian'ny basy àry dia tsy nosamborina ?? "FA REHEFA INONA TOKOA MOA NO AFAKA MIHETSIKA AVY HATRANY NA MANAO "autosaisine" ny Zandary/Pôlisy? Tsara marihana aloha fa raha faritana tsotsotra, ny Zandary /Pôlisy dia rafitra napetraky ny Fanjakàna ("Etat") hisahana ny fijerena ny fandikan-dalàna ("constater les infractions"), sy ny fanangonana ny porofo ("rassemblement des preuves") ary ny fikarohana ny heverina fa "Mpandika Lalàna" ("recherche des auteurs de l'infraction").
    Lire la suite ...
  • Jean-Bedel Bokassa se fait sacrer Bokassa Ier, empereur de Centrafrique, le 4 décembre 1977.
    Jean-Bedel Bokassa se fait sacrer Bokassa Ier, empereur de Centrafrique, le 4 décembre 1977.
    • samedi, 24 mars 2018 09:53
    • Photo Archives Le Point

    Utiliser la puissance publique pour tuer

    Nicolas Sarkozy a été mis en examen, après 48 heures de garde à vue mercredi soir pour les chefs d'inculpation suivants : "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens". De fortes soupçons pèsent sur l’ancien président d'avoir bénéficié illégalement de fonds provenant du régime libyen de Mouammar Kadhafi, qui aurait financé sa campagne de 2007 à hauteur de 50 millions d'Euros. D’après un responsable syndicaliste des magistrats, interrogé par un journal, il encourt une peine de 10 ans de prison et des amendes de plusieurs centaines de milliers d'Euros. Une peine d'inéligibilité à vie pourrait également être prononcée. Son placement sous contrôle judiciaire peut lui imposer certaines restrictions, ainsi Nicolas Sarkozy est "interdit d’entrer en contact avec d’autres mis en examen dans cette affaire libyenne", le "paiement d’une caution”, la "remise du passeport empêchant toute sortie du territoire". Sauf égard à sa situation d’ancien chef de l’Etat, "l’Ex" serait déjà écroué dans une prison dans l’attente de son procès.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 22 mars 2018 08:58
    • Photo Gasypatriote

    L’argent facile

    L’argent facile, c’est ce que gagne autrui par une activité qui ne plaît pas à celui qui utilise l’expression. L’expression « argent facile » est souvent comparée avec celle de « l’appât du gain ». Ces deux expressions, bien qu’on puisse souvent soupçonner qu’elles soient purement subjectives, traduisent également une ignorance crasse de la réalité économique et financière. Identique à l’accusation de populisme, celles d’« argent facile » et d’« appât du gain » évitent de ne pas se poser la vraie question, en remplaçant la distinction pertinente par une dichotomie confuse. Non pas, faire la différence entre « argent facile » et « argent durement gagné », mais entre l'argent gagné sans voler autrui, c’est à dire honnêtement, en respectant le Droit, et l’argent obtenu par le vol. Dans notre cas à Madagascar « l’argent facile » est abordé sous l’angle de « l’argent obtenu par le vol », ici le vol n’est pas pris seulement dans le sens propre mais surtout au figuré. Les apparences font la réalité, ce qui donnent cette explication : la pauvreté est à l’origine des vols et autres actes de banditisme chez nous. Par contre le vol au sens figuré n’est point lié à la misère.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 21 mars 2018 07:00
    • Photo Net

    Sarkozy en garde à vue: Exemple à suivre ?

    Le 6ème président de la Vème République Française, Nicolas Sarkozy, est de nouveau rattrapé par les affaires. Depuis qu’il a perdu les élections face à François Hollande en 2012, l’homme a toujours fait parler de lui dans les chroniques judiciaires. En 2013, il est mis en examen pour abus de faiblesse sur Liliane Bettencourt dans l’ « affaire Woerth-Bettencourt » durant laquelle des soupçons pesaient sur la propriétaire du groupe de Cosmétiques L’Oréal d’avoir financé illégalement la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy, mais « fautes de preuves » l’ex-président de la république obtient un non-lieu (7 octobre 2013). Dans le 1er trimestre de 2014 éclata l’ « affaire Paul Bismuth », premier volet de l’investigation par la justice française sur le financement de sa campagne aux présidentielles de 2007 par le président libyen Mouammar Kadhafi. Des écoutes judiciaires (tout à fait légales) effectuées dans le cadre de l’instruction révèlent la tenue de conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog sur des téléphones mobiles enregistrés sous de faux noms dont celui de « Paul Bismuth », c’est-à-dire Nicolas Sarkozy !
    Lire la suite ...
    • lundi, 19 mars 2018 08:34
    • Photo Gasypatriote

    Or noir malagasy pris en otage ?

    Quelques prévisions sur 10 ans de la production de pétrole craignent une pénurie d’ici 2020/25 pour des raisons souvent présentées comme « contradictoires » plus particulièrement celles de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE). Selon ce dernier, l’apparition des voitures électriques risque de bouleverser les habitudes car les automobiles sont les premiers consommateurs des produits de l’or noir, viennent ensuite en conséquence la baisse des investissements (capex), dans l’exploration-production, réduits de moitié depuis leur pic de 2014. Une baisse de capex qui pourrait entraîner un début de pénurie et une nouvelle flambée des prix. En plus, les Etats-Unis, comme l’a prévenu Donald Trump, exploitent leurs propres ressources pétrolières (parmi ceux-ci, l’hydrocarbure de schiste) affaiblissant ainsi le rôle prépondérant joué par les producteurs classiques, obligeant ces derniers à jouer sur leur capacité productive en la baissant ou augmentant selon la situation. Une chose est sûre, à la fin de cette décennie et au milieu de la prochaine, il y aura un nouveau choc avec un baril plafonnant à 320 US $ !!
    Lire la suite ...
Page 4 sur 32