Art et Culture

    • lundi, 01 avril 2019 09:33
    • Sary nindramina

    Tarika REBIKA: Manomana rakikira vaovao be

    Hanamarihana ny 30 taona nilomanosan’ny Tarika REBIKA tao anatin’ny habaky ny kanto ity rakikira vaovao be ity. Anatin’ny fanomanana azy io ny tarika amin’izao, ary hivoaka tsy ho ela ho an’ny mpankafy. (Jereo Sary Tohiny)
    Lire la suite ...
    • vendredi, 29 mars 2019 09:05
    • Sary nomena

    Mpivoy A Capella: Tonga eto Madagasikara ny tarika amerikana Freedom's Boombx

    Hivahiny mandritra ny herinandro eto Madagasikara ity tarika ity. Ny Masoivoho Amerikana no mikarakara ny diany eto, manamafy ny fifanakalozana ara-kolontsaina eo amin’i Madagasikara sy Etazonia. Hifanakalo traikefa amin’ireo mpanakanto Malagasy mpivoy ny gadona A Capella sy human beatbox ny tarika mandritra ny diany eto ary hihaona sy hitafa amin’ireo mpianatra mozika amina sekoly manokana misahana izany, ary koa hitsidika Ankany mitaiza tanora eto an-drenivohitra. Hanatanteraka fampisehoana maimaimpoana etsy amin'ny Arena Ivandry izy ireo ny alin'ny Alakamisy 4 Aprily. Raisina etsy amin’ny Ivokolo CMDLAC Analakely ny Alatsinainy sy Talata tolakandro ny tapakila fidirana amin'izany.  
    Lire la suite ...
    • mardi, 26 mars 2019 18:48
    • Sary nindramina

    Andapa: Resabe ny fikasana ny hamindrana ilay sary vongana « Al Portatore Malgascio » ho any Antananarivo

    Nandefa taratasy any amin’ny minisitry ny Atitany sy ny Fitsinjaram-pahefana ny minisitry ny Serasera sy Kolontsaina, Lalatiana Andriatongarivo, tamin’ny 14 martsa 2019, mampita ny fangatahan’ny Masoivohon’ny firenena Italiana eto Madagasikara ny hamindrana toerana any Antananarivo Renivohitra ilay sary vongana vita amin’ny « tsy » na « statue en acier inoxydable » napetrak’i Carlo Mo mitondra ny anarana « Al Portatore Malgascio », ao amin’ny Kaominina Andrakata, Distrika Andapa, Faritra SAVA tamin’ny taona 1970 sy 1971. Izao famindran-toerana izao no atao, araka ny taratasy hatrany, dia mariky ny fiaraha-miasa sy ivontoeran’ny fifankatiavan’ny firenena roa tonta ao an-drenivohitra.Vonona ny Masoivohon’ny firenena Italiana eto Madagasikara hanonitra ny solon’io sary vongana io araka izay ifanarahana amin’ny mponina aty Andapa.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 21 mars 2019 14:55
    • Sary: Ny Nanahary Ofisialy

    Ny Nanahary: Nodimandry i Pierre, iray tamin’ireo mpamorona ny tarika

    Pierre Nanahary na Ralala, hoy ny fiantson’ireo namany azy fahavelony. Iray tamin’ireo mpikambana mpamorona ny tarika Ny Nanahary izy. Teny anaty saha Anosipatrana – Antananarivo Faha-IV no nisy azy. Nodimandry ny alin’ny alarobia hifoha ny alakamisy 21 martsa i Pierre Nanahary. (Jereo Sary Tohiny)  
    Lire la suite ...
    • samedi, 16 mars 2019 09:38
    • Sary: Justin Vali

    Artista: Naiditra hopitaly i Donné Randria Ernest, voan'ny AVC

    "Mila ny firaisankinan'ny artista namana", hoy i Justin Vali ao amin'ny pejiny Facebook, hanohanana ity naman'izy ireo tratry ny tsy fahasalamana ity.    
    Lire la suite ...
    • dimanche, 03 mars 2019 10:56
    • Photo fournie

    Recueil de Poèmes: Lamba et Poussière par Alain-Aimé Rajaonarison‌

    Avec ce recueil de poèmes, Alain-Aimé nous offre un beau et mystérieux voyage. Un voyage dont la beauté nous étreint tout de suite, dès le premier mot, le premier vers, la première strophe. Un voyage dont le sens ne se découvrira à nous que lentement, au fil des pages, des images, des évocations. C’est un voyage initiatique que nous offre Alain-Aimé, le long d’un chemin où l’on se plait à flâner, revenir sur ses pas, s’imprégner des atmosphères, méditer sur ce que l’on voit, chercher le sens caché des choses. Premières pages, premières impressions. La première dimension de la lecture est celle de l’appréhension d’un mystère. Un mystère qui, irrésistiblement, attire et aspire le lecteur ; autour duquel il tourne et retourne sans comprendre de quoi il s’agit tout en sachant que là réside quelque chose d’important. Le lecteur qui s’imprègne alors des mots. Des mots gorgés d’imaginaire comme certains fruits le sont de sucre et de jus, des mots gorgés de parfums, de sons, de paysages, de sensualité, d’émotion, de nostalgie. Souvent, le sens littéral de ces mots échappe à la compréhension immédiate. C’est qu’il s’agit de mots rares ou oubliés. Un peu à la manière des mots mallarméens dont l’un, le fameux et mystérieux « Ptyx » du sonnet en X, est purement et simplement inventé. De l’obscurité, de la rareté, de l’ésotérisme nait la poésie des « Passerelle colligeant », « séide martial », « excavation hadale », « lépidoptère verdoyant », « anatidés sagaies » « pétun ardent » ou autre « hypostase divine ». Mais, plus encore que ces mots empruntés au trésor de la langue française, il y a les mots malgaches. Mots malgaches qui, noms propres ou noms communs, sont omniprésents à travers chacun des poèmes, Ravolahanta, Ikelimalaza, Mandranofotsy, Dadamalala, Andriamparazato, Hozamanga, Faty no hisarahana, et tant d’autres encore. On s’imprègne de leur musicalité, de leur graphie longue et raffinée, on se surprend à finalement les prononcer facilement à force de les côtoyer, eux dont la réputation est d’être imprononçable pour qui n’est pas natif de la Grande île, on se découvre à les déguster en bouche, on se découvre à les aimer.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 13 décembre 2018 20:04
    • Photos: Jean-Luc par Jocelyn Maillé, Jacques Lacarrière, Bibracte

    Littérature: Jean-Luc Raharimanana décroche le prix littéraire avec son roman "Revenir"

    Le prix littéraire Jacques Lacarrière décerné à Jean-Luc Raharimanana pour son roman Revenir Ce lundi 10 décembre, le jury de cette première édition du prix littéraire Jacques Lacarrière, réuni à l’Institut du monde arabe et présidé par Gil Jouanard, a récompensé l’auteur malagasy Jean-Luc Raharimanana pour son livre Revenir, paru aux éditions Rivages en mars 2018. Hommage au métissage et à la paix, cri de détresse et d’espoir, ce roman aux frontières de l’autobiographie est une déclaration d’amour à Madagascar et à la littérature.
    Lire la suite ...
    • lundi, 12 novembre 2018 08:06
    • Photos fournies

    Musée du Quai Branly-Jacques Chirac: Madagascar à l’honneur avec l’exposition «Arts de la Grande Ile”

    « C’est une belle exposition qui montre les richesses culturelles de notre pays » a déclaré Maxime DOVO, ministre des Affaires Etrangères de Madagascar au sortir de la visite de l’exposition dédiée à Madagascar qui se tient jusqu’au 1er Janvier 2019 au musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris France. Cette exposition qui se déploie sur un espace de 2000 m2 du musée, présente les grands axes d’une rencontre avec les Arts de la Grande Ile, notamment, les arts décoratifs, la sculpture funéraire, la peinture, la photographie et la création contemporaine. Plus de 350 pièces issues de Musées partenaires, dont celui d’Art et d’Archéologie de l’Université de Madagascar, le Métropolitain Museum de New York, et de collections privées, lèvent le voile sur l’Art, l’histoire et les cultures de Madagascar, qualifiée de terre d’échanges et d’influences.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 07 novembre 2018 16:42
    • Tahirin-tsary Gasypatriote

    Kolontsaina: Nodimandry i Roland Raparivo

    Teo amin'ny faha-84 taonany, teraka ny 22 febroary 1934, i Roland Raparivo no izao nodimandry izao. Andrarezina amin'ny sary hosodoko izy. Tsy teto Madagasikara ihany fa hatrany ampitan-dranomasina any ny lazany. Nisy ny fampirantiana nanamarihana ny 60 taona nanaovany hosodoko notanterahina tao amin'ny Alliance Française d'Andavamamba-Antananarivo tamin'ny volana aogositra 2017. Nakarina amin'ny laharam-boninahitra Grand Officier de l'Ordre National Malagasy izy tamin'io ho fankasitrahana ny asa vitany tamin'ny fampiroboroboana ny kolontsaina Malagasy. (Jereo Sary Tohiny)  
    Lire la suite ...
    • mardi, 28 août 2018 19:56
    • Photos Net

    Toamasina : Semaine culturelle sur Jacques Rabemananjara

    Jacques Rabemananjara(1913-2005) fut un homme aux multiples vies : enfant de Maroantsetra, poète, cofondateur et député MDRM en 1946, militant de la Négritude aux côtés de ses amis Senghor et Alioune Diop, puis maire de Tamatave et ministre de la 1ère République entre 1960 et 1973. S’il s’est voulu le porte-parole des aspirations de tous le Malagasy et de tous les Noirs, il a toujours exalté en paroles et envers sa région d’origine et son île Nosy Mangabe. La semaine (du 4 au 8 septembre) qui lui est consacrée dans sa ville constitue donc un juste retour. Pour la première fois, un bouquet d’activités animées par des spécialistes d’Afrique du Sud, de Côte d’Ivoire, du Gabon, d’Allemagne, de France,de Maurice, de Belgique, d’Angleterre et de Hongrie rappellera sa trajectoire et ses œuvres.
    Lire la suite ...
Page 4 sur 29