Un vrai bordel

  • mercredi, 13 juin 2018 09:47
  • Anonymous
  • Photo FB

Voilà à quoi ressemble la vie politique malagasy en ce moment. Personne ne sait où se trouve le pouvoir actuellement, un mois et trois semaines après les « tragiques » évènements survenu autour de l’Hôtel de ville et son parvis ayant entraîné l’ébranlement du régime HVM.

Une décision de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) portant le n°18-HCC/D3 du 25 mai dernier a amené avec elle plus de confusion que solution, le Président Rajaonarimampianina lui-même a demandé quelques « éclaircissements » sur la signification de certains articles, il n’a reçu comme réponse qu’une éphéméride ?!!!

L’un des chefs de parti pour ne pas dire celui du MAPAR, qui majoritaire à l’Assemblée Nationale selon l’article 54 de la Constitution et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives, a présenté comme candidat au poste de premier ministre une personnalité dont les propres membres de son parti ignoraient l’existence ! Ce qui ajoute à la confusion.

Et voilà que le nouveau désigné n'est pas en mesure de constituer son gouvernement de consensus tel qu’il est souhaité par la HCC. Et déjà il veut montrer qu’il n’est pas sous la coupe des 73 députés dont le mouvement est à l’origine de sa nomination, en se référant à ses récentes déclarations (au CEDES,…). Protège-t-il le Chef de l’Etat ? Est-il avec le président du MAPAR ? Malgré la forte présence des lieutenants de Rajoelina au sein de son cabinet.

Pourrait-il réussir sa mission selon son dire avec comme priorités : élections transparentes et inclusives, acceptées par tous, des termes souvent entendu en Afrique mais qui ne reflètent rien de réel.

Lors de la passation entre les 2 premiers ministres sortant et entrant, la Communauté Internationale …occidentale était présente. Que signifie cela ? Quand on change de premier ministre en France, UK, Allemagne invite-t-on les chancelleries étrangères ?

Bizarre comme cette remontée de l’Ariary quelques jours après la nomination de nouveau PM, un signe pour dire que consensus rime avec affiliation avec l’Occident.

De leur côté les 73 députés du changement se sont accrochés à leurs revendications en réclamant une répartition équitable des postes ministérielles selon l’article 6 de la décision de la HCC du 25 mai, qui de facto, en se référant à la Constitution signifie que les députés HVM n’existent pas légalement, et en terme juridique ils ont raison, donc c’est la fin de l’administration HVM.

Après la formation du nouveau gouvernement, la brèche est partout, le HVM ou du moins ses satellites, est majoritaire au sein du gouvernement, d'autant plus, que des vieux loups rescapés de matusalem, rajouté de ceux, normalement représentés les 73 ard du parvis, des revenants et des redoublants d'antan ne font que troubler les eaux déjà profondes de ce régime fantomatique.

D'ailleurs les rats au sein de la HVM commencent à quitter le navire, les staffs politiques majoritaires des 73 ard sont ébranlés par le virus de dissension et d’éclatement, et sont obligés de tenir des langages des gymnastes, sans avoir appris les grand-écarts, on entre au sein du gouvernement pour servir le peuple, alors que le peuple demande Miala Rajao.

La présidence, avec le premier ministre fourguent, une pilule amère aux différents ministères, des politicards, qui n'ont jamais touché la technicité minimum exigée pour ces postes techniques, mais on se contente de dire que le poste ministériel n'est pas technique mais politique.

Et voila des grognes remontent, les banderoles sont de retour, la chasse au pillage des dernières minutes au sein des cabinets ministériels se font la nuit même.

Qui gouverne actuellement ? La HCC ? Le Gouvernement de Consensus ? Rajao et sa famille ? Rajoelina? Ravalomanana? C’est le bordel !!!

Ce nouveau gouvernement sous cette forme, apportera-t-il l’apaisement pour se diriger vers une élection paisible, il ne faut pas rêver.

Donc le bordel continue, l’Ariary se dégringolera encore et les étrangers continueront à faire main basse sur les richesses de ce pays.

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.